Après Uluru et le Kings Canyon, notre séjour dans le Northern Territory s’est poursuivi avec la visite de Darwin et du Kakadu National Park.

Petite anecdote géographique, Darwin est plus proche de cinq capitales étrangères (dont Jakarta à 2735km, les autres sont Dili, Port Moresby, Bandar Seri Begawan et Melekeok) que de la sienne (Canberra à 3144km).

Voici donc le 2ème volet de nos vacances d’octobre.

Darwin

Notre avion part d’Alice Springs à 12h15. Après 2h de vol, nous foulons le sol de Darwin. La 1ère chose qui nous frappe est la chaleur et l’humidité qui y règnent. Et nous sommes en pleine saison sèche…

Un “Shuttle Airport” plus tard et nous voilà au Novotel, nous y resterons 2 nuits avant de partir dans le Kakadu National Park.

Sur le coup des 16h, nous partons découvrir Darwin à pied. A quelques encablures de notre hôtel, nous tombons sur un manguier bien garni.

Un manguier en pleine ville de Darwin

Notre visite commence par la Burnett House, maison qui a resisté à une attaque des Japonais lors de la seconde guerre mondiale en 1942 et au cyclone Tracy qui a dévasté tout Darwin en décembre 1974. Jolie petite bâtisse. L’accueil reçu est fort sympathique, les volunteers présents prennent le temps de nous expliquer l’histoire de cette maison. Nous aurions aussi pu y prendre l’Afternoon Tea dans le magnifique jardin, mais notre arrivée 1/4 d’heure avant la fermeture a compliqué les choses.

Burnett House

De là, nous décidons de rejoindre le Mindil Beach Sunset Markets : food trucks asiatiques, artisanats, spectacles et concerts :

Les filles, pour une poignée de dollars, ont pu porter 5 animaux exotiques différents : galah, tortues, serpents, … Elles étaient enchantées.

La Mindil Beach est évidemment connue pour son Sunset et nous avons été heureux d’assister à ce spectacle.

MissTy, le sable et le Sunset
Mindil Beach Sunset

L’eau de la Mer de Timor est chaude et magnifique, mais étonnamment personne ne s’y baigne. La question est forcément Pourquoi?
La réponse d’une Australienne a été : “À cette période de l’année, il y a les méduses-boîtes…mais sinon, on ne s’y baigne pas à cause des crocodiles marins (les fameux salties)”. Le décor est posé.

Attention

Exceptée cette interdiction de baignade, le 1er contact avec cette ville est excellent. La décontraction qui règne à Darwin est incroyable.

Cette journée s’achève tardivement. C’est à pied que nous rentrons à notre hôtel, escortés par des chauve-souris. En chemin, nous croisons aussi un crapaud gros comme une main.

La seconde journée sur Darwin commence relativement tôt. Après avoir pris suffisamment de force au Roma Bar, nous partons au Crocosaurus Cove, un grand centre dédié aux crocodiles. Ils sont de toutes les tailles, du mini à celui de 5 mètres.
Les filles ont pu les nourrir et même porter un bébé croco.

Crocosaurus Cove
Le message est clair…

Le repas de midi se fait au Alleycats dans la moiteur darwinienne. Ensuite, c’est en taxi que nous filons au Northern Territory Museum and Gallery, qui en plus d’abriter une belle collection d’art aborigène, nous en apprend plus sur le terrible cyclone Tracy.

Un coup de mou nous frappe et c’est relativement tôt que nous décidons d’achever notre journée afin d’affronter, dans les meilleures conditions, notre tour dans le Kakadu.

Kakadu National Park

Réveil à 5h45, notre coach vient nous chercher à 6h15 à notre hôtel. Nous irons découvrir le Kakadu National Park (20’000km² quand même) sur 2 jours, le tout, et comme pour Uluru, en tour organisé (et toujours avec la compagnie AAT).

Notre 1er arrêt se fait à Warradjan pour visiter l’Aboriginal Cultural Centre.

De là, nous partons pour une croisière dans le Wetland et plus précisément à Yellow Water Billabong.

Nous avons le secret espoir de voir quelques crocodiles en liberté. Et effectivement, cela sera vite le cas, il y en a beaucoup. Notre guide, nous demande de bien garder les bras en dedans du bateau…Aucune idée si des accidents ont déjà eu lieu, mais aucun risque ne sera pris.

Attention Crocodile

Outre les crocodiles, nous voyons une multitude d’oiseaux (cigognes, cormorans, etc.) et même des Buffalos.

Cette balade sur l’eau est très agréable et apercevoir toute cette faune de manière si proche est impressionnant. À la vision du 1er crocodile, un calme (ou une certaine angoisse) a vite régné dans notre embarcation.

Après avoir mangé au Barra Bar, nous partons sur les lieux du film Crocodile Dundee à Nourlangie pour effectuer la Anbangbang Billabong Walk.

Nourlangie Rock

Nous admirons l’art rupestre aborigène et effectuons une marche, relativement courte, mais avec les 39° qui règnent ici, elle nous suffit…

Notre 1ère journée de visite se termine à 17h30 après que notre coach nous ait déposé à notre hôtel, l’Aurora Kakadu Resort. Un établissement construit en 1983, qui soit dit en passant, n’a pas changé et semble n’avoir subi aucune rénovation depuis… Bref, une horreur pour MrTranquille, alors que MmeTranquille semble apprécier le style de cet hôtel. L’apéro se fait tout de même au Munmalary Bar, tout comme le repas qui s’avère être bon. Evidemment, les paupières se ferment relativement tôt, car la fatigue est bien présente.

Après une nuit compliquée, compte tenu de la chaleur, le réveil se fait difficilement à 6h45. Par manque de temps, nous sautons le petit-déjeuner, notre bus quittant les lieux à 7h10.

Notre 1er arrêt se fait à Ubirr pour voir l’Aboriginal Rock Art (Mabuyu, Rainbow Serpent, Namarrkan Sisters, …) et le fabuleux Nadab Lookout sur le Kakadu et le Arnhem Land. Somptueux.

Aboriginal Rock Art
Ubirr Lookout
Ubirr Lookout
Ubirr Lookout

De là, une nouvelle croisière, Guluyambi Cruise, nous attend sur la East Alligator River, juste avant d’y aller nous faisons une halte pour prendre notre petit-déjeuner au Manbiyarra Store (un restaurant Thaï !).

Pourquoi cette rivière s’appelle la East Alligator River, alors qu’il n’y a que des crocodiles ? Simplement, parce qu’en 1820, la personne qui explora cette zone, Phillip Parker King, pensait que les crocodiles présents dans ces eaux étaient des alligators.

Cette croisière se fait en compagnie d’un guide aborigène qui vit depuis toujours dans cette région. Il nous parle de cette zone, de la flore et de la faune locale et nous fait même une démonstration de chasse et pêche avec ces différents instruments.
La croisière est superbe, moins d’oiseaux que sur la Yellow River, mais tout autant de crocodiles. Le paysage qui nous entoure est juste fabuleux. Sans conteste, un des grands moments de notre séjour ici.

Vers 13h, il est venu le temps d’aller manger. Nous finissons dans un hôtel/restaurant en forme de crocodile : le Mercure Kakadu Crocodile, MrTranquille se dit que l’on aurait mieux fait d’y dormir aussi.

La journée se poursuit avec la visite de Jabiru, une mine d’Uranium (il faut que savoir que les routes construites dans le Kakadu étaient initialement destinées à acheminer des camions vers cette mine et non pour les touristes) et le Bowali Centre.

C’est en fin de journée que nous arrivons à notre hôtel de Darwin (19h30) pour y passer notre dernière nuit avant notre retour sur Adelaide, mais cela ne nous a pas empêché d’aller manger au très bon restaurant Hanuman.

En conclusion

Tout comme à Uluru et au Kings Canyon, une journée en plus nous a manqué ici. Nous aurions aimé pouvoir découvrir les différentes cascades environnantes et éventuellement traîner plus longuement dans certains endroits. C’est ainsi, dans tous les cas et à nouveau, un voyage magnifique.

Boh Boh comme disent les Aborigènes!

Boh Boh
(Visited 239 times, 1 visits today)

2 Comments

  1. Pingback: À la découverte d'Uluru et de Kings Canyon | Year Off

  2. Pingback: Amazing Flinders Ranges | Year Off

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*