Australie : les préparatifs à notre départ

Le 22 mars 2017, avec l’obtention de notre visa, il est devenu officiel que nous partions vivre en Australie pendant une année.
Le départ étant prévu le 5 juillet 2017, nous av(i)ons à notre disposition un peu plus de 100 jours pour organiser notre absence de Genève.

Cette page sera complétée en fonction des différents points qui ne manqueront pas de surgir…

Par quoi commencer ?

Le visa

Nous le notons ici, même si cette démarche a été entreprise bien avant le 22 mars.

Sans visa, pas de séjour prolongé en Australie.

Les étapes que nous avons suivies pour obtenir ce sésame ont été les suivantes :
1) Trouver un sponsor (MmeTranquille).
2) Obtenir la nomination. Cette démarche est réalisée par le sponsor auprès de l’immigration australienne.
3) Postuler pour l’obtention du visa (nous).

La procédure est longue et demande de regrouper un nombre incroyable de documents.
Patience et calme sont de mises. Mais finalement, c’est faisable.
Notre visa est le subclass 407 dans le cadre d’un programme de développement professionnel. Quelques informations sur ce visa et les démarches à effectuer pour l’obtenir sont ici : http://www.australiance.fr/3-etapes-pour-obtenir-le-training-visa-subclass-407/
Il a été obtenu le 22 mars 2017.

Les billets d’avion

Le visa en poche, la concrétisation du projet passait aussi par l’achat des billets d’avion.
Internet ou agence de voyage ? Totalement convaincus par l’achat en ligne, nous avons rapidement déchantés.
En effet, la halte de 4 jours que nous avons prévu de faire à Singapour compliquait la donne et faisait augmenter scandaleusement le prix du billet.
Résultat : nous nous sommes retournés vers une agence de voyage, STA Travel pour ne pas la nommer, les tarifs et les horaires se sont trouvés être nettement inférieurs que l’option en ligne.
ABE.
Billets achetés le 7 avril 2017.

Un hôtel à Singapour

La réservation de l’hôtel s’est faite via ebookers.ch. Nous logerons 4 nuits au Furama City Centre.
Réservation faite le 19 avril 2017.

Annonces de départ

L’annonce à la famille et aux amis avait déjà été anticipée, l’obtention du visa s’est avérée être pour eux qu’une demi-surprise.
Professionnellement, MmeTranquille avait, elle aussi, fait les démarches nécessaires auprès de son employeur, celui-ci accordant des congés sabbatiques.
Pour MrTranquille, la demande de congé non payé n’ayant pas été considérée, la démission s’est trouvée être la seule issue.
Démission transmise le 30 mars 2017 afin d’être dans les délais du préavis.
Le 17 mai 2017 un compte de libre passage a été ouvert à la demande de mon employeur.

Administrativement et en fonction de sa nationalité, des démarches sont à faire auprès de l’office de la population (exemple : pour les détenteurs d’un permis C, une demande d’autorisation d’absence est à demander).
Courrier transmis le 19 avril 2017 à l’administration compétente.
Forcément rien ne fonctionne du 1er coup, l’autorisation d’absence a été accordée le 2 mai, mais pour une année uniquement. Une erreur de leur part, car le formulaire était rempli correctement. Une nouvelle autorisation sera délivrée.
Le 9 juin, l’autorisation d’absence a été délivrée. Valable jusqu’au 1er août 2018.

Les impôts

Un courrier a été transmis à l’administration fiscale cantonale, leur informant de notre séjour temporaire à l’étranger.
Les coordonnées d’une personne de confiance leur ont été indiquées pour toute communication.
Courrier transmis le 24 avril 2017.
Ce changement d’adresse a été pris en compte dès la mi-mai.

Après réflexion, une demande de modification d’acomptes a été formulée le 23 juin 2017. Une réponse est attendue avant notre départ.

Malgré nos démarches, l’administration fiscale a demandé à MmeTranquille de remplir sa déclaration. Tâche pas évidente depuis l’Australie…mais la déclaration a été expédiée le 15 septembre 2017.
A suivre…

Les assurances

Pour obtenir le visa, une assurance australienne est obligatoire. Nous en avons souscrit une chez BUPA.

Etant donné que nous avons quitté nos emplois, nous devons souscrire à une assurance accident.
La demande a été transmise début avril à notre assureur.

Le 26 juin 2017, nous apprenons, par hasard (alors que nous avons eu plusieurs conversations avec notre assurance à ce sujet, mais qui s’est bien gardée de nous le dire) qu’il n’est pas nécessaire de conserver notre assurance maladie et accident en Suisse. Pour les raisons que nous que nous quittons le territoire helvétique et que nous sommes déjà assurés en Australie (obligatoire pour l’obtention d’un visa). En Australie, les coûts de cette assurance sont bien moins élevés qu’en Suisse.
Une demande de résiliation sera donc envoyée dans les plus brefs délais.

TCS – Livret ETI : extension monde faite en avril.

Garde-meuble

Notre appartement sera loué meublé pendant notre absence, mais vidé de nos affaires personnelles.
En gros et à peu de choses près, un local de 7m2 coûte environ CHF 300.- par mois.
Nombreuses sont les entreprises dans la région genevoise à proposer un service de garde-meuble : Flexbox, rentabox, homebox, securstorage, …
Nous patientons encore avant de nous décider.
Finalement, nous avons décidé de conserver notre cave.

La mise en location appartement

Un gros pavé. Nos revenus seront fortement amputés en Australie et louer notre appartement est essentiel.
Compte tenu du fait qu’il sera loué meublé et pour une période donnée, le challenge n’est pas évident.
L’annonce a été publiée, dans un 1er temps, sur les sites suivants et plutôt axée pour des profils d’expats :
Glocals, Justlanded, Cern, PG, Anibis, écoles privées, Cagi, immostreet et Facebook.

Le 20 juin, un locataire a été finalement trouvé. Le 22 juin, le bail a été signé. La location débutera le 15 juillet.
Notre principal source de revenu proviendra de cette location.

Globalement, trouver quelqu’un n’a pas été une mince affaire. Beaucoup de personnes étaient intéressées par notre appartement, mais surtout pour une location longue durée. Afin d’élargir les locataires potentiels, il nous a fallu réduire le prix du loyer.
Ce locataire a été trouvé via Anibis. Cependant le site Glocals est celui qui a généré le plus de demandes. Les autres sites cités ci-dessus n’ont pas quasiment rien apportés.

Annonce à l’école des Tranquillettes

Une prise de contact s’est faite avec le directeur de l’école des Tranquillettes.
Celui-ci nous a redirigé vers la direction du DIP et le service s’occupant des départs temporaire à l’étranger (suivi de l’élève).
Un courrier expliquant notre démarche et la scolarité des filles a été transmis le 10 avril 2017.
Une réponse nous est parvenue le 26 avril, un entretien nous est demandé le 3 mai 2017 en présence des filles.
Le 5 mai, un agrément d’enseignement dit à domicile pour l’année 2017-2018 nous est accordé.

Abonnements divers

Portable : à faire pour fin juin
Internet : à faire pour fin mai
Télévision : à faire pour fin mai
Téléphone Fixe : à faire pour fin mai

La demande de résiliation pour les abonnements Internet, Réseau Fixe et Télévision a été envoyée à l’opérateur le 17 mai 2017 par lettre recommandée.
La bonne blague (mode ironie) est arrivée le 1er juin. En effet, UPC Cablecom, pour ne pas les nommer, ont résilié avec 2 mois d’avance notre abonnement Internet et Téléphone Fixe, il leur a fallu 5 jours pour rétablir la situation. Honte à eux!
Conseil : si vous devez résilier un abonnement, demandez qu’on vous indique le délai de résiliation et le préavis à faire par écrit (email). Heureusement que nous l’avions fait et cela nous a permis de prouver notre bonne foi.
Suite à cette affaire, UPC nous annonce qu’il est possible de suspendre des abonnements chez eux pour une période d’une année…Chose faite finalement, malgré la qualité de leur support. Cela nous évitera de perdre nos numéros de téléphone par exemple (fixe et portable).

Billag : un email a été envoyé le 6 juin, demandant une désinscription pour le 31 juillet.
L2 26 juin, la désinscription a été validée.

La Poste

En juin, nous ferons les démarches pour transférer notre courrier à une autre adresse.
Une demande de procuration sur notre compte courant a été demandée pour permettre à nos proches de régler des factures si besoin. Demande faite le 26 avril 2017.

L’ouverture d’un compte via le site https://www.post.ch/fr/ permet de gérer le renvoi de courrier.
A faire.

Le permis de conduire

Un permis international est nécessaire.
A faire en juin.
15 juin le permis international a été fait. Pour cela, il suffit de rentre au bureau des automobiles avec le permis original et une photo passeport. Coût : CHF 40.-

La voiture

Nous possédons une voiture à Genève. Les plaques devront être déposées le jour de notre départ.
Cela mettra fin à notre assurance et à l’impôt.

Equiper et former les seniorTranquille à l’utilisation d’Internet

Les seniorTranquille n’ont jamais utilisé un ordinateur et n’ont donc pas encore mis les pieds sur Internet.
Le challenge est donc de les équiper et de les former aux nouvelles technologies d’ici au 5 juillet 2017.

L’idée est de leur offrir un iPad et une connexion Internet. Le but étant de les familiariser à ces outils avant notre départ.

Un iPad leur a été remis le 24 avril en même temps que la mise en service de l’abonnement internet chez Sunrise.

Depuis, FaceTime tourne à fond. Ils ont même l’air d’y prendre goût.
De bon augure.

Le chat

Nous avons un chat, nous devons lui trouver une famille d’accueil pendant notre absence.
A suivre.

Les guides de voyages

Voici les 2 guides qui nous accompagneront durant notre voyage :

Australie – Guide Lonely Planet

Singapour – Cartoville

(Visited 430 times, 1 visits today)

5 Comments

  1. Mailie 2 juin 2017 at 3 h 42 min

    Bonjour,
    Combien de temps avez-vous attendu votre visa 407 ?

    Reply
    1. MrTranquille 2 juin 2017 at 10 h 13 min

      Bonjour Mailie,

      Il nous a fallu patienter un peu plus de 2 mois pour obtenir ce visa.

      Bien à vous,
      MrTranquille

      Reply
  2. Stéphanie 24 juin 2017 at 17 h 13 min

    Bonjour,
    MmeTranquille est-elle enseignante au DIP ?
    Qu’est-ce un sponsor et comment se trouve-t-il ?
    Qu’est-ce la nomination par le sponsor dont vous parlez ?
    Merci beaucoup si vous avez l’occasion de répondre à ces quelques questions, je suis moi-même enseignante (pas au DIP) et serais tentée par une telle expérience,

    Bonne continuation à vous 🙂

    Reply
    1. MrTranquille 26 juin 2017 at 22 h 16 min

      Bonjour,

      Merci pour votre message.
      Pour faire simple voici un lien qui répond à vos questions : http://www.australiance.fr/3-etapes-pour-obtenir-le-training-visa-subclass-407/

      Pour trouver un sponsor (un parrain), vous allez devoir prendre contact avec les entreprises/départements qui seraient susceptibles de vous embaucher/intéresser.
      Cela nous pris du temps, mais a abouti à un résultat!

      Bonne chance à vous!

      Reply
  3. Pingback: Cette fois, c'est parti : Une année en Australie | Year Off

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*